Blog de nouvelles associé au site personnel:
L'arbracigogne

11 juin 2010

Exposition de quilts à Londres

Vous avez encore 3 semaines (jusqu'au 4 juillet) pour programmer un petit voyage à Londres pour voir la superbe exposition en place au Victoria & Albert Museum.


C'est certain, il faut être en Angleterre pour voir de la publicité pour une exposition de patchworks, un peu partout y compris dans la métro.

Pour qui arrive par l'Eurostar, rien de plus facile. La gare d'arrivée est St Pancras : admirer la splendide verrière neuve mais sortez de la gare voir l'ancien bâtiment rénové :

Suivre les indication vers le métro (cercle rouge), prendre un ticket aux machines automatiques, quasi les mêmes qu'à Paris et si vous n'avez pas de monnaie, elles prennent les cartes bancaires.


Suivre les indication vers la ligne Picadilly Line dans la direction Heathrow; c'est fort bien fléché. Descendre à la station South Kensington. Le quartier est commerçant et vaut une petite promenade mais vous pouvez aussi vous rendre directement au musée depuis le sous-sol de la station par un tunnel - aucun risque ainsi de vos perdre!


L'exposition : Quilts 1700 -2010 mêle harmonieusement d'authentiques chefs-d'œuvres de plusieurs musées ainsi que des créations contemporaines.

On ne peut que regretter de ne pouvoir "manipuler" ces quilts anciens ou même les voir de très près pour en étudier la technique.

Les tissus sont particulièrement intéressants à examiner, la façon de palier aux manques d'outils de géométrie, de tissu et comment les quilteuses parvenaient néanmoins à réaliser des ouvrages éclatants de vie.


C'est bien entendu une exposition où les photos sont interdites. On trouve en vente un catalogue et des cartes postales. Voici également des sites qui montrent un grand nombres d'images de l'exposition:
Si vous vous interessez aux textiles, ne quittez pas le musée sans allez faire un tour dans les pièces 95 à 100 - demandez la direction au personnel, le musée est un vrai labyrinthe!

Là, si vous avez un peu de temps, sortez les cadres de leur bibliothèque et admirez les travaux des siècles passés!

Dans ces salles, les photos (sans flash) sont permises mais le faible éclairage par tube et les vitres de protection empêchent pratiquement toute bonne photo .

J'en ai fait quelques unes "pour mémoire" mais la qualité n'en est guère exploitable sur le web. Je ne résiste pas à vous montrer ce mignon hérisson en broderie blanche qui a traversé les siècles!

D'autres détails et photos et reportage dans le numéro 105 de la revue de France Patchwork

4 commentaires:

nanouanne a dit…

Merci Odile pour le compte rendu de ton expédition. Celles qui pourront y aller te sauront gré de tes conseils pratiques clairement indiqués.
J'ai vu la vidéo proposée sur le site de FP, et je reste rêveuse devant les 'critères' de sélection pour les expositions de quilts actuels...Les quilts de cette exposition à Londres ne sont peut-être pas tous des chef-d'oeuvres de technique ni d'utilisation des couleurs, mais ils ont un charme fou! Ils véhiculent des histoires et des moments de vie que nos tissus achetés très cher dans les boutiques de patch ne sauront jamais rendre.
Même si je résiste mal à l'achat de ces superbes imprimés, je privilégie grandement les scrap quilts faits avec toutes sortes de morceaux, quel que soit le tissu, pourvu qu'il ne soit pas trop épais. Pour moi, ce choix augmente le plaisir de coudre.

Nathalie L. a dit…

Merci Odile pour ce reportage, un envie terrible de courir les expositions me tenaillent. Et voir de vrais quilts, pas ceux de créateurs ni de marchands de tissu, juste des quilts qui ont une histoire, qui sont emplis d'amour et de chaleur humaine. MERCI

ps : Alors vous avez aimé Magali Rizzo ? .

Anonyme a dit…

Merci de souligner les merveilles du V&A museum, on se precipite pour "voir les quilts à la mode en oubliant souvent les histoires des textiles à travers les ages, que je ne qualifie pas de "vrais" quilts, car ceux des créateurs le sont aussi dans leur domaine , mais des quilts qui ont une histoire, souvent meprisés si ils viennent de "particuliers" , mais reconnus c'est deja ça venant d'un musee
Et personnellemnt je pense que des quilts faits aujourd'hui avec des tissus neufs achetes, pas toujours chers, auront aussi leur histoire, lorsqu'une petite fille ou arrière petite fille s'en interessera!!!je possède quelques quilts anciens , parfois snobes, parce qu'ils ne sont pas parfaits,mais qu'importe, et je souhaite que toutes les quilteuses, les vraies, pas celles des modes , auront leur quilts qui continueront à travers les annees a faire le bonheur de leurs descendantes Susan

Beatrice a dit…

Bonjour,
merci Odile pour ces infos. J'y suis allée la semaine dernière : il y avait pas mal de monde et je dois dire qu'il était difficile d'avoir une vision globale de certains patchs présentés à plat. Je n'avais pas pris l'audioguide sur l'Iphone. J'ai craqué pour le "catalogue" de l'expo (mais il est encore sous blister !).
Merci pour les liens avec les photos car les cartes postales sont d'une taille frustrante quand on veut tenter de reproduire un des patchs exposée. Béatrice.