Blog de nouvelles associé au site personnel:
L'arbracigogne

05 septembre 2011

Etagère à bobines

 A chercher dans les prochaines brocantes!
Maintenant que je suis en Bretagne, j'en trouverai peut-être une? Voici ce que je viens de découvrir dans "Le cheval d'orgueil" de Pierre Jakez Helias. Un livre que j'avais lu à sa sortie (en 75) et que je viens de reprendre à la bibliothèque. A l'époque, les étagères à bobines, je n'en avais pas la moindre utilité ni désir!

C'est dans le chapitre sur la vie des enfants - autour des années 1925/30 dans le Pays Bigouden vers la baie d'Audierne.



"Les bobines sont affaire de femmes plutôt que d'hommes, n'est-ce-pas? Les fillettes connaissent des couturières, ou bien leurs mères abandonnent volontiers les bobines vides. Seulement, elles en ont besoin pour enrouler dessus les fils de laine de couleurs qu'elles collectionnent avec soin pour leur apprentissage de brodeuses.... Il faut préciser que ces bobines de bois, les grandes personnes les conservent souvent pour en faire des supports de tablettes que l'on accroche aux murs et qui ornent la maison à bon marché. On les empile les unes sur les autres, on introduit un fil de fer dans le trou central et cela fait de belles colonnes d'un style insolite. Et puis on les peint, surtout en rouge, le rouge étant notre couleur de prédilection. Heureux les enfants dont les parents n'ont pas besoin de bobines. ce sont généralement les plus pauvres. A quoi bon des étagères à bobines quand on n'a rien à monter dessus!"

3 commentaires:

ella a dit…

Oui c'était la récup' d'alors mais on n'en parlait pas parce qu'on récupérait tout !
en rouge ça a un petit côté exotique:vraiment beau!
Bon Jour

Beatrice. a dit…

Bonjour,

si tu en voies deux, tu m'en prends une ?! Quoique ... je ne sais pas combien ça peut coûter ...
Béatrice.

france a dit…

merci pour ces explications !
je viens de chiner un petit guéridon de 2 plateaux qui demande une restauration ... les vers l'ont adoré !!!
quelques bobines sont endommagées , mais il restera dans son "jus" mais peut-être peint en rose poudré clair !
il provient d'après le vendeur des canuts Lyonnais mais je n'ai aucune date !