Blog de nouvelles associé au site personnel:
L'arbracigogne

26 janvier 2011

Un jeu pour mes lectrices

En fouillant dans quelques journaux un peu anciens, j'ai trouvé ce texte ci-dessous.


D'ici fin janvier, je vous laisse libre d'indiquer dans les commentaires la date (jour/mois/année) de sa parution.

La plus proche de la bonne réponse recevra un petit cadeau!

UTILISATION DE LA CHALEUR SOLAIRE.



Il y a des gens qui, en présence de l'énorme consommation du charbon fossile, s'alarment par anticipation, prévoyant l’épuisement des houillères, et la disette de chauffage pour le service de nos machines à vapeur. Qu'ils se rassurent; longtemps avant que les usines de charbon de terre soient épuisées, on aura trouvé d'autres moyens d'obtenir la force motrice pour toutes les industries, et la vapeur sera passée à l'état de souvenir.
En attendant, les tentatives dans ce sens se multiplient en Europe, et bien qu'elles ne soient pas, toutes également heureuses, elles méritent toutes d'être signalées et encouragées; car l'une d'elles (personne ne sait laquelle), doit un jour ou l'autre résoudre le problème.


Pour le moment, c'est le tour de M. Mouchot qui se fait, fort de faire venir la chaleur solaire à la production de tous les effets, demandés quant à présent à l'emploi de divers combustibles. A ceux qui regarderaient comme purement chimériques les expériences de M. Mouchot, il peut répondre que, sous le climat de Paris, il s'est déjà servi utilement de la chaleur solaire pour distiller de l'alcool, faire fondre du soufre, et cuire parfaitement divers aliments y compris le pain. On ne se rend pas compte généralement de la puissance et de l'intensité de la chaleur du soleil, dans les pays au climat tempéré. A Paris, le soleil peut faire bouillir en dix minutes de l'eau prise à la température de la glace fondante. Une surface d'un mètre carré, au moyen d'un réflecteur en plaqué d'argent, peut dans l'espace de dix heures, dégager une quantité de chaleur égale à celle que produit la combustion do 120 kilos de houille. Le même réflecteur d'un mètre carré a fait, en juin XXXX, fonctionner par la chaleur solaire une petite machine à vapeur.


M. Mouchot a foi dans l'avenir de son entreprise. Sans doute, il ne propose pas de l'appliquer aux climats brumeux tels que celui de la Hollande, par exemple, où le soleil, dit-on, a la permission de se montrer 40 jours par an; mais, il n'use pas tous les ans de la permission.


M. Mouchot voit déjà les grandes industries dont la vapeur est l'agent essentiel, transportées sur les plateaux découverts du midi de la France, où le soleil brille dans un ciel sans nuages, pendant des mois entiers sans interruption. Là, ses réflecteurs concentreront, sans dépense de combustible d'aucune espèce, la chaleur nécessaire à la production de la vapeur, chacun pouvant s'en servir à volonté comme d'une chose qui appartient à tout le monde. Quant au déplacement prévu des grands centres industriels, il n'aurait, dit-il, rien de plus extraordinaire que celui des usines hydrauliques qui vont s'établir le long des cours d'eau dont elles ont besoin.
Tout cela est-il du domaine des illusions ? C'est possible ; mais, dans tous les cas, dès que l'espoir de la réussite est appuyé sur des faits, c'est toujours bien fait de chercher.


10 commentaires:

Christine T a dit…

je dirai : 15 Janvier 1876

marguerite du Pré aux Bouzes a dit…

Dur de dire une date précise. Je dirai le 16 décembre 1881

Magmag a dit…

Je dirais moi aussi au XIXème siècle, par ex, au hasard, 25 janvier 1869.

Kokeshi a dit…

Bonjour,

je dirais 22 novembre 1887.
Kokeshi

Chantal ou Mamilou a dit…

Je tente ma chance !!!
15 juillet 1878 ???
Merci pour ce petit jeu :)))

Catherine a dit…

j'aurais dit aussi 15 janvier 1876(merci M. Google mais pour pas copier, je vais dire 18 février 1876..

Anonyme a dit…

le 4 octobre 1875 ? pour le plaisir de jouer
palmire

LOLO BRODEUSE a dit…

je dirai 1869 date de son ouvrage

Véronique a dit…

4 octobre 1875 :)
Véronique

OdileB a dit…

Merci de votre participation!

La gagnante est Magmag puisque la date de publication de cet article dans le journal des instituteurs est le: 20 juin 1869.
Comme quoi les idées écologiques ne datent pas d'hier!

Magmag, merci de m'envoyer un courriel pour me donner votre adresse pour le cadeau!